6 septembre au 14 octobre 2017

Betty Goodwin, Antoni Tàpies

Une rencontre au sommet / Estampe

Se rendre au texte

La Galerie Simon Blais présente cet automne le travail de Betty Goodwin et d’Antoni Tàpies, deux maîtres de l’estampe. Les deux artistes, collectionnés depuis longtemps par la Galerie Simon Blais et qui les présente en tandem pour la première fois, ont vu leur parcours artistique se croiser par l’utilisation de certains motifs similaires, dont celui du vêtement. Cette étonnante synchronicité iconographique est le prétexte pour une exposition inédite où une vingtaine d’œuvres seront présentées.

Betty Goodwin développe, dès les années 1950, une pratique de l’eau-forte « traditionnelle ». À la fin des années 1960, son professeur de gravure, Yves Gaucher, lui enseignera des techniques de gravure révolutionnaires, notamment le vernis mou, qui lui permettront de créer sa célèbre série des Vestes. 

Dans les mêmes années, le peintre catalan Antoni Tàpies s’initiera également à la technique de l’eau-forte, et lui aussi développera très rapidement des techniques de gravure nouvelles, telles que le carborundum. Graveur prolifique, il produira plus de 1 200 estampes au cours des six décennies qui suivront. Tàpies a ainsi imposé son influence dans cette pratique au XXe siècle.