1 février au 14 mars 2020

Parcours intime

Se rendre au texte

Vernissage: samedi le 8 février à 14h-16h.

La Galerie Simon Blais présente une quarantaine d’œuvres du peintre montréalais Jean-Paul Jérôme, décédé en 2004. Couvrant plus de cinq décennies, l’exposition Parcours intime propose ainsi un ensemble représentatif de la longue et prolifique carrière de l’artiste, aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands peintres abstraits de l’histoire du Québec. Composée d’œuvres pour la plupart inédites — peintures, sculptures, collages et dessins provenant de collections privées et de la succession du peintre —, cette exposition permettra d’appréhender le cheminement exceptionnel d’un artiste, dont la vie fut entièrement vouée à la création. Elle coïncide en outre avec le lancement, il y a 65 ans, du Manifeste des Plasticiens, que cosigna Jean-Paul Jérôme.

 

Le 10 février 1955, trois jeunes peintres, réunis autour de leur maître à penser, Rodolphe de Repentigny, jetaient un pavé dans la mare de la peinture abstraite à Montréal en lançant leur propre credo artistique dans un écrit qui fera date dans l’histoire de l’art canadien : le Manifeste des Plasticiens. Louis Belzile, Jean-Paul Jérôme, Fernand Toupin de même que Jauran (pseudonyme de Rodolphe de Repentigny) s’étaient trouvé des affinités picturales évidentes et cherchaient à évacuer toute approche romantique de leurs créations. Les plasticiens entendaient donc s’attacher « avant tout, dans leur travail, aux faits plastiques : ton, texture, formes, lignes, unité finale qu’est le tableau, et les rapports entre ces éléments » (Manifeste des Plasticiens). Cette vision, Jérôme l’aura appliquée à son art, mieux que quiconque, tout au long de sa carrière exemplaire.

 

L’exposition Parcours intime a été réalisée grâce à la collaboration soutenue de Robert Jérôme, neveu et ayant droit de Jean-Paul Jérôme, et à celle de collectionneurs passionnés, qui ont généreusement accepté de prêter leurs œuvres.