11 mai au 23 juin 2016

On m'avait pourtant dit de ne pas dépasser

Se rendre au texte

L’exposition On m’avait pourtant dit de ne pas dépasser, de Marie-Eve Beaulieu, comprend une dizaine de tableaux de petits et moyens formats réalisés récemment. Investie dans l’analyse du geste pictural et l’exploration du savoir-faire du peintre, Marie-Eve Beaulieu crée des œuvres abstraites autoréférentielles.

Ainsi, pour la réalisation des peintures présentées à la Galerie Simon Blais, l’artiste s’est inspirée des traces et des résidus laissés par un travail contrôlé de la matière sur le support. Par exemple, elle compose avec une touche de couleur qui dépasse d’un ruban adhésif. Elle utilise ce ruban pour masquer la toile à répétition, tel un motif qu'elle met à l’avant-plan. L’accident avec la matière étant au cœur de sa démarche, Marie-Eve Beaulieu élabore ici un répertoire de fragments picturaux révélateurs d’un processus, d’une iconographie personnelle.