25 novembre 2017 – 27 janvier 2018

Jean Paul Riopelle : les années parisiennes

Se rendre au texte

Jean Paul Riopelle, artiste aux multiples talents et à l’imagination prodigieusement fertile, a abordé la pratique de nombreuses techniques au cours des six décennies où il fut actif. En plus de les utiliser de façon traditionnelle, l’artiste en détournait l’usage courant en les associant, en les apposant sur des supports non conventionnels, ou encore en les « triturant » afin de leur conférer une plus grande complexité.

Cette exposition présente près d’une trentaine d’œuvres, dont de classiques huiles sur toile, mais aussi des œuvres sur papier et des sculptures. Cet ensemble a été réuni grâce à la collaboration de plusieurs collectionneurs ainsi qu’à partir du fonds d’œuvres acquises au fil des trente dernières années par la Galerie Simon Blais. 

Né à Montréal en 1923, Riopelle a étudié à l’École du meuble. Il réalise, à cette époque, ses premières œuvres abstraites, auprès de ceux qui porteront le nom d’Automatistes à partir de 1946. Après avoir participé à la rédaction de Refus global en 1948, il quitte le Québec pour Paris, où sa carrière professionnelle démarre sur les chapeaux de roues. Ses œuvres font partie des plus grandes collections et ont été exposées dans les plus grands musées. Riopelle est décédé en 2002 à L’Isle-aux-Grues, après une carrière florissante.