3 mai au 3 juin 2006

Estampes 1956-1994

Se rendre au texte

La Galerie Simon Blais présente en mai deux expositions d’estampes internationales. La première est composée majoritairement d’estampes du grand peintre Chinois Zao Wou-Ki né en 1921 – qui vit et travaille à Paris depuis 1948, et qui a été toute sa vie un grand ami de Jean Paul Riopelle. Le corpus d’estampes de Zao Wou-Ki compte vingt-cinq eaux-fortes et lithographies exécutées entre 1956 et 1994, réunion exceptionnelle car cet artiste fait l’objet d’une demande extrême à l’échelle internationale. 

Le deuxième volet présente des estampes d’artistes de réputation internationale, ainsi que d’artistes du Québec et du Canada bien connus. Cette exposition explore toutes les techniques de l’estampe, de la manière noire à l’aquatinte, de la lithographie à la sérigraphie, dans tous les formats et de toutes époques. On n’a qu’à évoquer les noms de Georges Braque ou de Jacques Villon, dont les eaux-fortes datent des années 1950, ou ceux de Richard Serra (bien connu pour ses sculptures monumentales, qui nous livre ici deux eaux-fortes en noir de très grande taille) et de Sam Francis (représenté par une lithographie très colorée datant de 1968), pour voir défiler les grandes propositions plastiques de la seconde moitié du XXe siècle. 

Les artistes d’ici ne sont pas en reste, des estampes de Marcelle Ferron (1958 et 1969), Yves Gaucher (1959, 1963 et 1996), Serge Lemoyne et Albert Dumouchel, le père de l’estampe au Québec, en passant par Jean Paul Riopelle, Irene F. Whittome et Betty Goodwin, nous convainquent que la pratique de l’estampe a été des plus novatrices au Québec dès la fin des années 1950. 

La jeune génération est représentée par les gravures sur cuivre inédites des François Vincent, Ludmila Armata, Marc Séguin, Stéphanie Béliveau, sans oublier les célèbres graveurs que sont Lorraine Bénic, Léon Bellefleur, Jean McEwen et René Derouin. 

Ces projets reflètent la passion vieille de 27 années que Simon Blais entretient pour l’estampe, alors qu’il débutait sa carrière de marchand d’art, en 1979. Les œuvres présentées proviennent pour la plupart du fonds d’inventaire de la Galerie Simon Blais.


Communiqués

ZAO WOU-KI : ESTAMPES 1956-1994 ET ESTAMPES INTERNATIONALES