28 janvier au 7 mars 2009

Coups de coeur – 1er état

Se rendre au texte

Comment devient-on collectionneur ? Qu’est-ce qu’une collection (ou des collections) ? Comment les bâtit-on ? Cette exposition est l’illustration de passions bien assumées qui ont évolué au fil des années.

C’est au cours de leur activité professionnelle que les Blais ont découvert, puis présenté nombre d’artistes d’ici et d’Europe. On connaît les spécialités développées par la Galerie Simon Blais, soit le travail sur papier, principalement abstrait, d’hier et d’aujourd’hui; les expositions rétrospectives des McEwen, Riopelle, Gaucher, Ferron, Letendre, Alleyn, Dumouchel, expositions monographiques présentant parfois jusqu’à 50 années de travail souvent inédit, ont laissé des traces dans la vie de la galerie : les collections tant de la galerie que de leurs propriétaires s’en sont trouvées enrichies de quelques œuvres qu’on peut qualifier aujourd’hui de raretés. C’est un tel survol que le public est invité à découvrir.

De l’art abstrait des années 1950 et 1960 du Québec et d’Europe, il n’y avait qu’un pas à franchir vers d’autres représentations de l’art du XXe siècle : art tribal d’Afrique, art populaire du Québec, antiquités du Moyen-Orient, la passion du collectionneur ne connaît pas de limites. Sculptures, estampes, dessins et peintures sont exposés dans un parcours qui paraîtra peut-être décousu aux yeux du spécialiste, mais qui illustre bien les liens plastiques les unissant tous. Des artistes tels Joan Miró et Joan Mitchell, Antoni Tàpies et Zao Wou-Ki, Sam Francis et Richard Serra, trouvent leur place sur les murs de la galerie le temps d’une exposition très personnelle.

Cette exposition est un hommage à tous ces artistes qui ont nourri le métier de marchands ainsi que la passion de collectionneurs des fondateurs de la Galerie Simon Blais.